En sourdine ou en public, Thérèse Faye Diouf avait manifesté sa colère, suite aux investitures dans la Mouvance Présidentielle de “Benno Bokk Yakaar” (Bby). Au motif que les membres de la Coordination des Jeunesses républicaines (Cojer) qu’elle dirige, ont été laissées en rade. Mais avec les limogeages tous azimuts de certains “frondeurs”, la Mairesse de Ndiarère a mis de l’eau dans son vin.

En effet, d’après L’Observateur de ce vendredi, “l’amie” de Marième Babou, reçue jeudi par le Premier Ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, a ravalé ses propos initialement prononcés dans ce sens.
Ainsi, courbant l’échine devant le Pm et par peur de représailles, Thérèse Faye, l’enfant de Ndiarère, dépeinte comme “belliqueuse et teigneuse”, s’est muée en enfant de chœur. Et pour dire qu’elle s’est “définitivement” rangée, elle dit au Pm: “nous avons été infiltrés par des individus malintentionnés”, rapporte L’Observateur.
N’empêche, poursuit le canard de la Médina, en sapeur-pompier, Mahammad Boun Abdallah Dionne la mettra en garde. “Il faut suivre la discipline du Parti et respecter les choix du Président”.
Par la même occasion, un “ndogou” (repas de coupure de jeun) au Palais avec la Cojer est prévu, rapporte, toujours, L’Observateur. Tout est bien, qui finit bien !

newspalba

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here