La nuit du rappel à Dieu du marabout commence à faire le tour du pays. Le Sénégal s’est encore réveillé dans le dernier tournant du Ramadan, dans la tristesse, avec la perte d’un être exceptionnel et multidimensionnel, qui avait pour don, d’unir les hommes, au-delà des races, des ethnies et des croyances. Il partageait ce symbole noble avec Serigne Pape Malick Sy ibn Khalifa Babacar. Les deux hommes avaient noué des liens forts d’amitié, d’estime et de fraternité. Son décès a réellement peiné le marabout Sy, qui fera lui aussi le déplacement pour les besoins de la cérémonie funèbre.

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here